[CRITIQUE] « La Reine des Neiges », réalisé par Chris Buck & Jennifer Lee.

Prévu pour le 4 Décembre prochain, La Reine des Neiges est le nouveau film Disney, tout juste un an après Les Mondes de Ralph. La machine à rêves d’antan a-t-elle réussi à faire oublier l’effroyable et détestable Rebelle?

frozen

SYNOPSIS: Anna, une jeune fille aussi audacieuse qu’optimiste, se lance dans un incroyable voyage en compagnie de Kristoff, un montagnard expérimenté, et de son fidèle renne, Sven à la recherche de sa sœur, Elsa, la Reine des Neiges qui a plongé le royaume d’Arendelle dans un hiver éternel…  En chemin, ils vont rencontrer de mystérieux trolls et un drôle de bonhomme de neige nommé Olaf, braver les conditions extrêmes des sommets escarpés et glacés, et affronter la magie qui les guette à chaque pas.

C’est difficile aujourd’hui d’être vraiment emballé à l’idée d’un nouveau Disney. Car si Les Mondes de Ralph était plus que sympathique, il était malheureusement loin d’être mémorable, et on ne parlera même pas de l’atrocité résultant de leur collaboration avec Pixar qui porte le nom de Rebelle. Pourtant, tout dans la Reine des Neiges donnait envie, c’est donc plein d’espoir, avec mon cerveau en mode enfant, que je me suis rendu dans la salle ce matin pour le découvrir et… je vous ai bien eu avec une phrase tournée de façon négative, parce que La Reine des Neiges est une véritable merveille, un cadeau de Noël avant l’heure que l’on voudrait pouvoir découvrir et déballer tous les jours de l’année.

Frozen

Et la grande idée de Disney ce coup-ci, c’est d’avoir habillement mélangé les éléments qui faisaient le succès de leurs premiers films en animation traditionnelle, tout en chansons, en laissant cependant s’exprimer à l’écran les nouvelles techniques et les nouvelles technologies d’aujourd’hui. La Reine des Neiges est de loin le meilleur film des Studios Disney depuis très longtemps, qui grâce à une galerie de personnages hauts en couleurs, et à la force comique inépuisable, notamment Olaf, le bonhomme de neige qui rêve éperdument de l’été, donne énormément d’ampleur à son histoire. Et quelle histoire, car en plus d’évoluer dans de somptueux décors glacés, visuellement époustouflants, le scénario, modèle d’écriture pour le genre, gloire à l’amour et aux liens familiaux qui unissent les deux Princesses les plus attachantes de la filmographie Disney, qui donne lieu à des dialogues et des scènes sublimes, tout en jouant  de façon assez surprenante avec les clichés habituels, est un véritable morceau d’émotions pures.

La grosse réussite du film cependant, qui fait que l’on se souviendra de lui longtemps, c’est son incroyable bande originale, qui en plus d’offrir des moments musicaux sublimes, dix chansons en tout, dont une centrale, Let it Go (Libérée, Délivrée en français) essentiellement composée des plus grands et des plus agréables frissons que l’on puisse ressentir, qui ne viennent jamais ralentir ou casser le rythme du film, et ne tombent jamais dans la lourdeur, sont soutenus par une composition originale marquante, entraînante, qui participe énormément à l’immersion au sein de cet univers fantastique magique et enchanté duquel on ne veut jamais ressortir, et transcende tous les moments de bravoure et d’aventure qu’il propose.

Frozen

EN CONCLUSION

La Reine des Neiges est un coup de maître, ainsi qu’un exemple pour tous les films d’animations à venir. Une aventure magnifique et émouvante (oui, vous pouvez emmener avec vous de quoi essuyer vos larmes), qui en plus de proposer une aventure épique qui prend place dans un magnifique univers glacé fantastique, offre des personnages attachants, et charismatiques, pour 1h40 de pure émotion, et de pure magie Disney dans tout ce qu’elle peut offrir de meilleur, et de plus beau. Un must-see, et un classique instantané.

5 étoiles

Publicités

9 réflexions sur “[CRITIQUE] « La Reine des Neiges », réalisé par Chris Buck & Jennifer Lee.

  1. Pas encore vu (et je comptais pas le voir en salles) mais… tu as aimé Raiponce ? Parce que j’ai peur que ça soit dans le même style, et j’ai détesté ce film au plus haut point.

    • Non j’ai pas encore vu Raiponce, c’est pour ça que j’en ai pas parlé dans la critique. Du coup je peux pas trop te dire si les deux sont dans le même style, mais en tout cas celui-ci m’a énormément emballé. L’histoire m’intéressait beaucoup à la base, mais j’ai vraiment pris une claque inattendue devant le film. Faut juste avoir conscience que c’est un Disney à l’ancienne, avec beaucoup de chansons, qui peut peut-être rebuter maintenant qu’on est habitués à autre chose!

    • Atroce c’est très dur, faut pas exagérer. Après ça reste une question de goût, mais pour du Disney c’est très bon. J’ai d’ailleurs écouté la version VO de la soundtrack, et je l’ai beaucoup moins aimée que la française, mais c’est peut-être parce que j’ai découvert le film en français.

      • Si, je garde « atroce » en tête, rien que pour les traductions niaises et l’orchestration trop basique (pas de thème musical véritable à retenir)… Enfin, du moins très fades, alors que d’habitude les chansons Disney ne sont certes pas de la grande chanson mais surtout bien mieux chantées!
        C’est drôle, je préfère largement la version originale… alors que je l’ai vu en français. Peut-être parce que les doubleuses originales chantent juste, elles, pour le coup!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s