[CRITIQUE] LE DERNIER PUB AVANT LA FIN DU MONDE, RÉALISÉ PAR EDGAR WRIGHT

Bon je suis déjà sacrément à la bourre quant à l’écriture de la critique de ce film, que j’ai vu le jour de sa sortie, alors ne perdons pas plus de temps à vous faire lire cette introduction inutile!

The World's End

Le film parle de ça: « L’histoire débute le 22 juin 1990 dans la petite ville anglaise de Newton Haven : cinq adolescents au comble de l’âge ingrat fêtent la fin des cours en se lançant dans une tournée épique des pubs de la ville. Malgré leur enthousiasme, et avec l’absorption d’un nombre impressionnant de pintes de bière, ils ne parviennent pas à leur but, le dernier pub sur leur liste : The World’s End (La Fin du Monde). Une vingtaine d’années plus tard, nos cinq mousquetaires ont tous quitté leur ville natale et sont devenus des hommes avec femme, enfants et responsabilités, à l’alarmante exception de celui qui fut un temps leur meneur, Gary King, un quarantenaire tirant exagérément sur la corde de son adolescence attardée. L’incorrigible Gary, tristement conscient du décalage qui le sépare aujourd’hui de son meilleur ami d’antan Andy, souhaite coûte que coûte réitérer l’épreuve de leur marathon alcoolisé. Il convainc Andy, Steven, Oliver et Peter de se réunir un vendredi après-midi. Gary est comme un poisson dans l’eau. Le défi : une nuit, cinq potes, douze pubs, avec un minimum d’une pinte chacun par pub. À leur arrivée à Newton Haven, le club des cinq retrouve Sam, la soeur d’Oliver pour qui Gary et Steven en pincent toujours. Alors que la fine équipe tente, tant bien que mal, d’accorder le passé avec le présent, une série de retrouvailles avec de vieilles connaissances et des lieux familiers les font soudain prendre conscience que le véritable enjeu, c’est l’avenir, non seulement le leur, mais celui de l’humanité entière, et arriver à «La Fin du Monde» devient le dernier de leurs soucis… »

CE QUE J’EN PENSE

Bon, tout d’abord je tiens à dire qu’à la base je suis un grand fan de tout ce qu’à fait Edgar Wright jusqu’à présent. C’est l’un des réalisateurs les plus prometteurs du moment, et il aurait pu, sans rougir, prétendre à entrer dans mon top dix des meilleurs réalisateurs! Hot Fuzz étant à ce jour mon film préféré du monsieur, autant dire que j’attendais de pied ferme ce dernier volet de la trilogie Cornetto, ou Blood and Ice Cream, c’est selon vous. Qu’en est-il au final? Malheureusement, une belle et sombre déception.

The World's End

Alors avant de rayer mon blog de la liste de vos favoris, ou de rayer votre écran par rage face à mes propos blasphématoires quant à ce film adulé de presque tout le monde, sachez que je ne dis pas non plus que le film est mauvais. Il est même bon, mais souffre de bien trop de défauts, et de choses qui m’ont un peu dérangé, ce qui m’a énormément gâché le plaisir. Première chose qui m’a fait tiquer, c’est Simon Pegg qui se retrouve cette fois affublé du rôle du héros un peu balourd, qui ne lui va pas du tout. Si son énergie est certes très plaisante, et fait même plaisir à voir, il est vite gonflant et peine à attirer la sympathie durant les scènes d’exposition. Autre point noir, c’est le nombre trop important de personnages, qui malgré l’excellente écriture de ceux-ci, résulte sur un gros bordel, un joyeux bordel c’est vrai, mais un bordel quand même, qui ne développe pas assez leur personnalité. Ainsi on en vient à complètement se foutre de certains d’entre eux, quitte à les oublier. Puis pour finir, grosse déception au vu de la tournure prise par l’histoire et du manque d’humour de celle-ci (quelques sourires esquissés par-ci par-là mais rien de bien folichon). En effet, elle se répète énormément (passages dans les bars, bières et shots cul-sec, et bastons), et lorsqu’elle propose enfin un truc intéressant, utilisant avec brio son univers, et bien paf, c’est fini. Autant dire que cette fin est donc bien ratée, et qu’elle laisse un sacré goût amer, d’inachevé.

Mais comme je le disais au début, le film reste bon. Car malgré tout, il faut reconnaître que si le scénario est un peu faiblard, il reste foutrement bien écrit. Tous les thèmes abordés le sont avec une maturité et une intelligence plus que remarquables, qui rendent le spectacle plus appréciable. Puis il faudra souligner les nombreuses idées de mise en scène d’Edgar Wright, plus inspiré que jamais et qui offre des séquences d’action rythmées, dynamiques, et jubilatoires. Si on ajoute à tout ça de nombreuses références en tout genre qu’il est bon de remarquer, et de chercher pendant le film, et des effets spéciaux plus que réussis (alors que le budget n’est pas énorme) il devient évident que le film reste un divertissement tout à fait convenable, qui n’a rien à envier à d’autres films du genre. Puis bien sûr, le casting reste irréprochable, débordant d’énergie, de bonne volonté, et surtout de second degré.

The World's End

En conclusion: Déception donc concernant Le Dernier Pub Avant La Fin du Monde (quel titre VF de merde sérieux, j’espère que celui qui l’a pondu a perdu son job), qui manque clairement d’ambition quant à l’univers qu’il tente de mettre en place, et qui peine à se renouveler et à proposer de nouvelles choses, se répétant de façon un peu lassante, et surtout en manquant d’humour. Néanmoins on lui accordera tout de même une très belle écriture de personnages et de scénario (avec les quelques réserves évoquées dans la critique), une mise en scène inspirée, et un casting au top, résultant sur un divertissement convenable, mais loin de marquer les esprits. Allez Edgar, je t’aime bien toujours et je crois en toi pour ce qui est de l’adaptation d’Ant-Man!

3 étoiles

Publicités

3 réflexions sur “[CRITIQUE] LE DERNIER PUB AVANT LA FIN DU MONDE, RÉALISÉ PAR EDGAR WRIGHT

  1. Tu l’as vu en VO ? Pour moi c’est le cas, et j’ai vraiment beaucoup aimé. Il est déroutant car il change des deux autres volets, comme Hot Fuzz à sa sortie s’était fait casser car il changeait trop de Shaun of the Dead, mais de mon côté j’ai pris mon pied : c’est vif, plus personnel qu’il n’y paraît, Simon Pegg dans l’un de ses meilleurs rôles… Gros fan. Et entre les nombreuses daubes que j’ai vu récemment ça fait figure de proue!

    • Non malheureusement je l’ai vu en VF :/ j’habite dans une province paumée dans le sud alors vu la distribution pourrie du film, c’était déjà un miracle qu’il soit programmé dans mon cinéma! Mais je compte le revoir en VO, car je suis sûr que la VF a effacé certaines subtilités, sur l’humour, qui m’auraient peut-être fait rajouter 0,5 à la note finale!

  2. Contrairement à toi, je ne suis pas spécialement fan du travail de Wright, auquel les français semblent vouer un culte quelque peu exagéré.
    Shaun of the dead est un film plaisant certes, mais sans plus. Hot Fuzz est sympathique aussi mais souffre d’un démarrage beaucoup trop long, qui m’avait d’ailleurs fait abandonner le film la première fois. Je l’ai revu cette semaine et j’ai un peu plus apprécié, mais on n’atteint pas là non plus les sommets de cinéma que beaucoup décrivent.
    Quant à Scott Pirlgrim (qui ne fait pas partie de l’univers de cette trilogie, certes), je n’aime pas du tout ce film, racoleur et maladroit.

    J’allais donc presque à reculons voir The world’s end et…j’ai été agréablement surpris. Comme pour chacun des films de cette trilogie, j’ai juste souri aux gags sans réellement rire, mais j’ai passé un moment agréable, grâce à un rythme assez agréable.
    L’énergie déployée par Pegg compense sans doute le côté plus anecdotique des autres personnages.

    Globalement, je ne m’explique toujours pas cette admiration incroyable pour ce réalisateur, qui ne fait pas preuve pour moi de qualités de mise en scène ou scénaristiques incroyables.
    Il propose des films sympathiques, qui globalement me plaisent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s